• Monsieur Saké

L'Ibis nippon, l'Île de Sado et le Saké

Updated: Dec 5, 2020

L'ibis à crête japonais est le symbole aviaire de la préfecture de Niigata. Cet oiseau qui vit dans les plaines et les terres humides frôla l'extinction au tournant du millénaire.

L'île de Sado est l'un des rares endroits au Japon visités par les ibis à crête japonais, les Toki.

En 2011, les insulaires ont entrepris des initiatives pour favoriser la biodiversité dans leurs rizières habitées par une faune (des loches, des grenouilles, des écrevisses, etc.) dont se régalent les ibis.


L'agriculture qui nourrit les êtres vivants est une méthode agricole qui non seulement réduit les pesticides et les engrais chimiques, mais crée également un habitat pour les êtres vivants dans et autour des rizières. Elle permet aux animaux tels que les poissons, les insectes et les plantes riveraines de vivre malgré les activités humaines.

On obtient ainsi un écosystème riche dans lequel les oiseaux, tels que les hérons et les ibis, peuvent se nourrir.

Les terres agricoles et leurs pourtours sont aménagés en un environnement accueillant plusieurs espèces, dont l’ibis.



Lorsqu’il est nécessaire de drainer l'eau de la rizière pour faire faire sécher le riz, l’eau est déversée dans des bassins dans le pourtour où la faune des rizières peut s'échapper et

vivre.







Des passes sont installées pour que les poissons et autres créatures puissent se déplacer librement entre les rizières et les cours d'eau.







L’hiver, les rizières demeurent inondées pour que les créatures puissent y survivre.





Des parcelles sont laissées en jachère et inondées pendant un an pour obtenir un milieu riche en êtres vivants.







Ces initiatives ont permis à l'île de se faire octroyer la Certification SIPAM (Système Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial) de la FAO.




Le riz de Sado est classé année après année un des meilleurs de Niigata et du Japon.

La ville de Sado a créer un sceau de certification Toki to Kurasu, «Vivre avec le Toki» attribuée au riz cultivé dans le cadre du programme de conservation. Une partie des profits est versée au Fond de Conservation des Ibis de la ville de Sado.





La brasserie Obata fabricant des sakés Manotsuru collabore avec les fermiers de Sado à un aménagement plus écologique des terres agricoles.

Les rizières sont engraissées en faisant ruisseler l'eau d'irrigation au travers des coquilles d'huîtres de Sado. 


De cette collaboration est né le délicieux Manotsuru Junmai Ginjo Toki to Kurasu. En plus d'être écologiquement vertueux, ce saké vif et rafraîchissant, fabriqué avec une eau particulièrement douce et du riz Koshitanrei de première qualité, offre des arômes de fines herbes et de bois .


0 comments

Recent Posts

See All